03 mars 2020

Cinder


Résumé


MÊME DANS LE FUTUR, 
LES HISTOIRES COMMENCENT PAR 
« IL ÉTAIT UNE FOIS… » 
À New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire un paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare les robots et sa famille adoptive. À seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches les plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre. 
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune ! 
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains. 

Avis


Je vue ce livre sur une publication Facebook et j’ai été intriguée par le résumé. J’ai eu très envie de voir comment l’auteure a pu se servir des codes des contes de fée et de princesses qui finissent toujours bien. Car dans le livre rien n’avait l’air rose et n’avait l’air de finir par « ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants ». Sachant que je n’aime pas les romans à l’eau de rose où l’amour domine j’étais curieuse de lire comment elle avait réussi à faire que ce sujet ne domine pas l’histoire et donc la rendre intéressante. Le côté dystopique du roman m’avait tout de suite envie de le lire pour savoir ce qui était arrivé à l’espèce humaine et ce qu’il allait bien pouvoir lui arriver. Mais aussi qui était ce peuple qui habite sur la lune et qui avait l’air bien belliqueux envers la Terre. 

Étant donné que c’est une série de quatre livres, je me suis procuré le premier tome pour me faire un avis. 

L’auteur nous plonge dans le futur presque 200 ans après la quatrième guerre mondiale. Le monde est en paix, mais en proie à une épidémie d’une maladie mortelle sans remède. En plus de cela il y le peuple lunaire dirigé par une reine impitoyable et dotée de pouvoirs de manipulation mentale. Cette reine ne rêve que d’une chose, asseoir son pouvoir sur Terre par l’intermédiaire d’une alliance. C’est dans ce paysage que nous rencontrons Cinder, cyborg, mécanicienne hors pair qui rêve de liberté. Elle vit chez sa belle-mère/tutrice et ces deux filles. Étant une cyborg sa tutrice a le droit de vie et de mort sur elle et elle seulement le droit d’obéir. 

Mais toute sa vie va basculer quand le prince lui amène une androïde à réparer et qu’une de ses belles-sœurs tombe malade. Son monde tel qu’elle le connait s’écroule et elle va devoir faire des choix difficiles pour son avenir. 

L’auteure se sert subtilement des références du conte de Cendrillon pour les réutiliser dans un contexte futuriste et dystopique. La lecture est légère, agréable et les pages se tournent facilement. J’ai dévoré ce livre en peu de temps et avec plaisir. Malgré l’histoire d’amour sous-jacente, elle ne prend pas le dessus sur l’histoire et donc ne m’a pas gêné dans la lecture. 

C’est un petit livre agréable à lire, qui détend et qui fait agréablement passer le temps accompagné d’un bon thé ou chocolat chaud !

Conclusion


Si vous voulez un conte de fées revisité librement et futuriste. Si vous avez envie de connaitre l’histoire de cette Cendrillon cybernétique qui a oublié son passé. Le tout dans un monde où une épidémie décime les terriens et où la lune menace de guerre. Allez-y n’hésiter surtout pas. 

En tout cas pour ma part je me suis procuré le tome 2, Scarlet, et j’espère le dévorer autant que Cinder. 


Poche : 416 pages (28 novembre 2018)
Éditeur : PKJ  


Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Médium