14 juin 2020

Les sept morts d'Evelyn Hardcastle




Résumé 


Ce soir à 23 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée. 

Dans cette luxueuse demeure anglaise, qui a intérêt à la tuer ? 

Aiden Bishop a quelques heures pour découvrir l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre. 

Tant qu’il n’y parvient pas, il est condamné à revivre sans cesse la même journée. 

Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle. 

Avis 


Je suis tombée sur ce livre à Cultura et j’ai tout de suite été attirée par la couverture dorée. Tous ces objets et ces points d’interrogation c’était intrigant. Puis j’ai lu le résumé, j’ai été conquise. Il me le fallait, je voulais savoir ce qui arrivait à Aiden et Evelyn. Je n’ai pas été déçu. 

C’est une histoire prenante et très bien écrite pour un premier roman. Il nous plonge dans une journée sans fin où Aiden prend la possession tour à tour de 8 personnes pour résoudre le meurtre. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et certains vont lui mettre des bâtons dans les roues. 

L’intrigue est bien menée et malgré les passages d’une journée à une autre on arrive à suivre. Mais il ne faut quand même pas avoir peur de se perdre. 

Au début, on est comme Aiden on ne sait pas ce qui se passe, qui l’on est et ce qu’on fait là. Puis une aide, un médecin de peste, nous donne le but de cette aventure. Une journée, huit personnes pour résoudre un meurtre. Mais n’allez pas croire que ça va être facile, car même s’il est privilégié il n’est pas le seul à vouloir résoudre cette affaire. Il va se faire des amis et des ennemies, vivre des joies et des peines. Mais va-t-il y arriver ? 

Pour le savoir, il faut lire le livre jusqu’aux dernières lignes. 

Conclusion 


Si vous n’avez pas peur de vous, mélangez les pinceaux avec les huit personnes incarnées en même temps par Aiden qui vit la même journée simultanément, mais de façon séparée. N’hésitez pas à faire fumer vos neurones pour aller à la fin de l’histoire. Vous ne serez pas au bout de vos surprises. 

Mais méfiez-vous Hardcastle n’est pas ce que vous croyez. 


Broché : 544 pages (le 16 mai 2019) 
Éditeur : Sonatine 


Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Médium