05 juillet 2020

Survivre



Résumé 


2035. La Terre est en sursis : les catastrophes climatiques se multiplient, les sociétés sont en ébullition et les réserves d'eau potable se raréfient. Le survivalisme prend de l'ampleur. Survivre devient à la fois un défi et une obsession. C'est aussi le thème et le nom du grand jeu télévisé que lance le milliardaire Alejandro Perez, magnat des intelligences artificielles. 

Dans l'énorme complexe construit ad hoc dans l'Idaho, le lancement de Survivre s'annonce spectaculaire. Mais lorsqu'un agent de la DGSE infiltré dans l'organisation de Perez disparaît, son frère, l'ex-journaliste Florian Starck, se décide à intégrer l'émission. 

Et découvre un envers du décor aussi mystérieux que terrifiant. 

Car la promesse d'un grand divertissement dissimule un objectif beaucoup plus sombre. 

Dès la première épreuve, le compte à rebours commence. 

Pour les candidats. 

Pour Florian Starck. 

Et pour nous tous. 

Avis 


Tout d’abord merci à la maison d’édition Hugo Thriller d’avoir accepté ma demande sur NetGalley. Découvrir Survivre et Vincent Hauuy par la même occasion. Il va d’ailleurs falloir que je remédie à ça. 

Vincent nous plonge dans un monde où les catastrophes climatiques s’enchainent et mettent à mal l’humanité. La pauvreté, le manque d’eau et de nourriture poussent les gens à la révolte ou à l’exilé pour tenter de survivre. Mais d’un autre côté, la technologie ultra développée facilite la vie des gens qui en ont les moyens malgré la raréfaction des ressources. 

C’est dans ce contexte que Florian Starck se trouve à devoir quitter sa forêt où il s’était exilé pour se retrouver coach dans le nouveau jeu Survire. Jeu imaginé par un milliardaire grand promoteur de l’intelligence artificielle. Mais bien évidemment, rien ne va se passer comme prévu et le jeu va vite ne plus en être un. 

Je me suis attaché aux personnages de Florian, de Zoé, mais aussi des autres qui gravitent autour. Je me suis facilement imaginé les lieux et les décors. L’auteur m’a vraiment plongé dans l’univers qu’il a voulu créer. Je me suis promené en forêt, dans le complexe, dans le dôme avec Florian et j’ai même appris quelques astuces. 

Vers la fin du livre, j’étais en plein dilemme entre l’envie de le finir vite pour connaitre la fin et celle de ne pas aller trop vite pour ne pas abandonner les personnages de Florian et Zoé. Mais je l’ai très vite fini tout compte fait. 

J’ai adoré le mélange entre le contexte futuriste, qui peut réellement avoir lieu, le jeu de téléréalité qui vu l’état de l’humanité peut poser la question des priorités et l’enquête pour disparition. 

Mais est-ce un simple jeu ou M. Perez cache autre chose ? Pourquoi ces candidats et ces coachs en particulier ? Je vous laisse le découvrir par vous-même. 

Au-delà d’une histoire très prenante, il nous plonge dans un monde qui pourrait bien être réaliste si l’Homme continue dans cette lancée. Il nous amène à réfléchir sur notre futur et ce qu’il serait possible de faire pour l’éviter. 

Conclusion 


Des livres qui méritent d'être retranscrits en film, celui-là en fait partie. J’étais vraiment immergé dans les lieux, le complexe, les dômes, les forêts. L’auteur nous plonge dans son univers avec précision. Pas contre je me suis tellement bien imaginé les lieux et personnages que j’aurais peur d’être déçu. Malgré tout, je verrais bien cette histoire sur grand écran. 

Si vous aimez les romans post apocalyptique, les univers futuristes avec des technologies avancées comme les intelligences artificielles, le tout mêlé à une enquête pour disparitions, n’hésitez pas. 

Je suis certaine que vous serez plongé dans l’histoire de la première à la dernière ligne. 


Broché : 224 p (19 mars 2020) 

Éditeur : Hugo thrillers 


À bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

23 juin 2020

Une agate rouge sang




Résumé 


Dans un petit village, quelque part dans le sud-ouest de la France, Marie-Louise, une vieille dame presque centenaire, disparaît en léguant à celui qui s’occupe de son jardin, Mathieu Lambert, un appartement qu’elle possédait à Paris et qui est demeuré inoccupé depuis 1943. 

Mathieu ne sait pas pourquoi il a hérité ce bien et va découvrir petit à petit les composantes du passé de sa bienfaitrice et, par voie de conséquence, de son propre passé. 

Construit à partir d’une succession d’allers-retours dans le temps, à différentes dates clés du passé, Une agate rouge sang tient le lecteur en haleine du début à la fin en lui permettant de démêler progressivement le fil de l’intrigue, chaque chapitre apportant une pièce supplémentaire à la reconstitution du puzzle. 

Avis 


Tout d’abord, je tiens à remercier Frédérick Maurès de m’avoir offert son livre via simplement pro. Je ne connaissais pas cet auteur et je suis ravie de cette découverte. 

Nous suivons le cheminement de Mathieu après la mort de Marie-Louise, la femme qu’il a toujours connue et qui était comme une deuxième mère pour lui. Cette dernière lui lègue un appartement inoccupé depuis 1943 qui est le début d’une quête sur le passé de Marie-Louise. En effet, il se rend compte qu’il ne sait rien de cette femme avant son arrivée au village. Il va donc aller de découverte en découverte sur son passé et celui de bien d’autres personnes. 

Frédérick sait manier à merveille les allers-retours entre le présent de Mathieu et le passé de ce dernier, celui de Marie-Louise. Cela nous permettre à nous aussi lecteur d’assembler les détails petit à petit et de nous faire une idée du dénouement. Même si l’on peut en deviner une partie avant la fin l’écriture est bien menée et fluide. Il reste tout de même des surprises finales. 

On ne peut que s’attacher à Marie-Louise même si elle est décédée, car on ressent tout l’amour qu’elle a pu donner à Mathieu et réciproquement. 

Je suis une inconditionnelle de tout ce qui se passe pendant la Seconde Guerre mondiale. Donc ce roman a pour moi tous les atouts. Mais rassuré vous il ne rentre pas dans les détails, mais juste assez pour planter l’ambiance oppressante de cette période de l’histoire. À mon goût, il aurait pu approfondir plus cette époque (ce n’est que mon avis), mais cela aurait peut-être alourdi l’histoire. 

En tout cas, j’ai passé un très moment de lecture et même je dirais que je l’ai lu trop vite. Mais je voulais connaitre la fin et je n’ai pas été déçu. 

Conclusion 


J’ai littéralement dévoré le livre du premier au dernier mot. Encore une fois, ce livre a réduit mes nuits. Pour preuve, je l’ai finie tôt ce matin vers 2 h. Est-ce raisonnable je ne sais pas, mais quand vous voyez que le livre est presque fini vous allez au bout. En tout cas moi c’est mon cas. 

Avez-vous peur des histoires avec des allers-retours passés/présents ? 

Aimez-vous la Seconde Guerre mondiale ? 

Si vous avez répondu oui, ce livre est fait pour vous. Alors, n’hésitez pas et découvrez le, vous m’en direz des nouvelles. 


Broché : 226 p (19 décembre 2019) 

Éditeur : Independently published 

Éditeur Kindle : ELP édition (28 novembre 2019) 


À bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

22 juin 2020

Pile à lire de cette été 2020




Bonsoir à tous, 

Une nouvelle saison qui commence est synonyme d’une nouvelle pile à lire. Comme vous pouvez le voir sur la photo, il y a 10 livres papier : 

1. Moi Elton John de Elton John 
2. Cogito de Victor Dixen 
3. Les testaments Margaret Atwood 
4. Trois comédies d’été 
5. L’oeuvre de Dieu la part du Diable de John Irving 
6. Scarlet de Marissa Meyer 
7. Le bonheur n’a pas de rides de Anne-Gaëlle Huon 
8. Filles de la mer de Mary Lynn Bracht 
9. Erectus de Xavier Müller 
10. Am stram gram de M. J. Arlidge 

Auquel il faut ajouter les deux livres en cours : 

11. Les oubliés du dimanche de Valérie Perrin 
12. Le cercle de Dave Eggers 

Liseuse : 

13. Les mystères de Honeychurch T3 : Bal mortel à Honeychurch de Hannah Dennison 
14. Les détectives du Yorkshire T2 : Rendez-vous avec le mal de Julia Chapman 

Audio :

15. Le tueur intime de Claire Favan 

Tout ça sans compter la pile à lire invisible principalement composée de livre provenant de netgaley et simplement pro. 

Puis il y a toujours les bonus, les non prévus et les emprunts à la bibliothèque. 

Tout cela promet de bonnes lectures et plein de chroniques à venir.

 

A bientôt pour de nouvelles aventures livresque. 

Zoé




Résumé 


Depuis qu’elle a découvert qu’elle peut lire dans les pensées, à l’âge de huit ans, Zoé a tout eu sauf une vie facile. Entre ces voix qu’elle doit enfermer comme elle l’a appris, les relations tendues avec son père et Léa, sa soi-disant amie qui profite d’elle, Zoé n’est pas une adolescente comme les autres. Elle essaie pourtant de ne rien laisser paraître. Jusqu’au jour où… Jusqu’au jour où elle entend une voix plaintive, lointaine, qu’elle ne peut pas faire taire. Que se passe-t-il encore avec son pouvoir ! Zoé est-elle en proie à des hallucinations auditives ou cette personne existe-t-elle réellement ? 

Avis 


Tout d’abord merci à Yannick Giammona de m’avoir permis de lire son roman en avant-première. Cela me permet de vous donner mon avis le jour même de sa sortie. 

Il nous plonge dans la vie de Zoé et de son extraordinaire pouvoir de lire dans les pensées. Vous pourriez croire que c’est un super don, mais détrompez-vous, car ce n’est pas si facile de vivre avec. Mais Zoé a dû apprendre malgré elle à le contrôler, mais à l’adolescence tout se complique entre son père et son « amie » Léa qui la manipule. Au moment où tout semble rentrer dans l’ordre en même temps qu’elle entre dans l’âge adulte, une nouvelle voix inconnue se faire entendre. 

C’est là que l’histoire commence, autour de cette voix, la voix de jade. Existe-t-elle comme Zoé le pense ou pas comme tous ceux qui l’entourent et pense presque qu’elle devient folle. C’est donc seule contre tous elle va mener l’enquête qui va l’amener à pousser son pouvoir au-delà de ses limites, voyager et lutter contre les préjugés. 

Arrivera-t-elle à trouver l’origine et la cause de cette voix ? Ça, je vous laisse le soin de le découvrir. 

Malgré un début un peu lent où l’auteur pose les bases de l’enfance et l’adolescence de Zoé ainsi que les origines de son pouvoir. Il introduit aussi tous les personnages et leurs interactions avec Zoé. 

Mais une fois la première partie passée, on rentre dans le vif du sujet et l’histoire devient intéressante. On a envie d’en savoir plus sur Zoé, son pouvoir, cette voix. Mais surtout, qui a raison ? Elle ou les autres et comment elle va évoluer en vieillissant. 

J’ai passé un bon moment de lecture et j’étais intrigué par ce qui pouvait arriver à Zoé, ce qui m’a donné envie d’aller au bout. 

Conclusion 


C’est une histoire agréable à lire, si vous aimez les pouvoirs surnaturels et les adolescents ou jeunes adultes qui doivent y faire face. Zoé est une jeune femme débrouillarde et têtue qui donne envie de la suivre. Malgré sa désinvolture, elle est attachante et l’on a envie de connaitre son histoire. 

Ne vous y fier pas même si l’histoire commence lentement, la deuxième partie s’accélère et on rentre dans le vif de l’histoire. Allez jusqu’à la dernière ligne du dernier chapitre et vous ne serez pas déçu ! 

J’espère que vous passerez vous aussi un agréable moment de lecture. 


Broché : 360 pages (22 juin 2020) 

Éditeur : auto-édition 


À bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

18 juin 2020

Mes étoiles et mon futur

Résumé 


Quand vouloir un enfant est un parcours semé d’embûches, de difficultés, d’émotions contradictoires… Les moments de joie qui deviennent soudain tristesse. L’histoire d’étoiles envolées, de persévérance et de volonté pour connaitre le bonheur. Un message d’espoir et de courage pour affronter ces épreuves et enfin devenir maman. 

Avis 


Laëtita nous plonge sans secret dans son parcours pour devenir mère. Un parcours qui ne sera pas sans embûches et nombreuses désillusions. Elle nous raconte ces treize fausses couches, son périple en PMA, les traitements, les examens, les FIV et bien d’autre chose encore que vous laisseraient découvrir. 

Son histoire m’a mis une véritable claque. Le parcours de certaines qui veulent des enfants peut vraiment parfois être semé d’embûches, et encore le mot est faible. Vous me direz elles ont la médecine pour les aider. La réponse est oui et non. Oui, car il y a des solutions, mais les examens sont longs, laborieux, répétitifs et souvent douloureux. Et non, car en France, comment dire, heureusement qu’il y a des exceptions, car franchement beaucoup manquent d’empathie, de douceur et de compréhension. La douleur est quelque chose de très mal pris en compte et vouloir un enfant n’est pas un caprice, car pour certaines c’est une nécessité pour se sentir femme. Certaines réflexions m’ont fait dresser les cheveux sur la tête (particulièrement pour sa césarienne de « convenance » alors qu’elle était en prééclampsie). Même si certains ne peuvent pas le comprendre les médecins, sage-femme et tous ceux qui gravite dans ces services devraient prendre des cours pour s’occuper de ces femmes au lieu de les laisser souffrir et déprimer dans leurs coins. Ce sont des êtres humains et non des clientes. 

Mais malgré tout cela, Laëtitia a mené son combat de front avec sa vie de famille et son travail comme une championne. Elle a su faire preuve de courage bien que le sort s’acharnât, mais ces années d’effort ont fini par payer. 

Je ne vais pas tout vous raconter, mais je vous conseille vraiment de découvrir ce magnifique témoignage qui peut aider plus d’une personne. 

J’y ai presque passé des nuits blanches tellement c’est prenant et que je voulais connaitre la suite de ces épreuves. J’ai eu mal pour elle, ça m’a fait remonter des souvenirs, j’ai angoissé avec elle et j’ai été soulagé. Maintenant, je suis heureuse pour elle et que sa nouvelle vie ne soit que joie et bonheur même à l’adolescence !!! 

Conclusion 


Ce livre est d’utilité publique. Que vous soyez un homme, une femme, que vous ayez des enfants ou non, que ça été facile ou non et même ceux qui n’en veulent pas, vous devriez connaitre les difficultés que rencontre certaines femmes et couple (de tout genre) à avoir d’enfants. 

C’est un magnifique témoignage qui devrait être connu et diffusé afin d’aider celle qui se sente seule afin de les aider à avancer. Mais aussi pour aider la libération pour que plus aucune femme ne reste seule avec ses doutes, ses difficultés et ses douleurs (physique et psychologique). 


Broché : 289 pages (1er avril 2020) 

Éditeur : Saint Honoré Edition 


À bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

15 juin 2020

La vie rêvée des chaussettes orphelines




Résumé 


En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. 

Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. 

La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler la vérité sur son passé ? 

Avis 


Je cherchais un nouveau livre audio après une déception. L’autre, n’était pas mauvais, mais pas fait pour être écouté. Je voulais un livre sans prise de tête à écouter sur le trajet du travail. Je pense que j’ai trouvé le livre parfait et sans plus attendre je remercie Marie Vareille pour cela et je pense aller voir d’autres de ses livres. 

Nous sommes donc plongés dans la vie d’Alice qui décide de recommencer sa vie à Paris et de laisser son passé derrière elle. Comme dit dans le résumé, elle va bien si elle respecte toutes ses règles à la lettre. Autant dire que ça ne va pas avec le poids de son passé qui lui pèse et dont elle ne s’est jamais remise. 

Elle veut repartir de zéro, oublier son passé, mais c’est sans compter ses collègues qui veulent la connaitre. 

Ce livre se lit avec un bon chocolat chaud sous un plaid, de la première à la dernière page sans s’arrêter ou presque. On ne peut qu’aimer Alice et vouloir lui faire un câlin pour la réconforter. Mais on a aussi envie de savoir ce qui a bien pu se passer pour la mettre dans cet état. Pour cela, il faut aller au bout. 

C’est un très bon livre, le genre de livre où à une fois finie on se dit « oui, mais bien sûr », mais ce n’est qu’à la fin que le pot aux roses est dévoilé. 

Je suis heureuse d’avoir écouté ce livre et d’avoir passé du temps avec Alice et Scarlett, mais je suis triste d’avoir dû les quitter 

PS : lisez aussi les remerciements jusqu'au bout, c’est rare, mais là ils valent le détour. 

Conclusion 


C’est un très bon livre dans lequel on peut se plonger à corps perdu. Il nous fait passer par toutes les émotions. On a la fois envie de connaitre la fin, mais on n’a pas envie de laisser Alice et Scarlett. 

Marie Vareille laisse planer le suspense sur la chute malgré des indices déposés par-ci par-là dont on ne se rend compte qu’à la fin. 

Je vous garantis que vous allez passer un bon moment que vous décidiez de le lire ou de l’écouter sur Audible. En tout cas pour ma part je l'ai adoré et j'y replongeais avec plaisir. 


Poche : 496 pages (27 mai 2020) 
Éditeur : Charleston 


Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

 


14 juin 2020

Les sept morts d'Evelyn Hardcastle




Résumé 


Ce soir à 23 heures, Evelyn Hardcastle va être assassinée. 

Dans cette luxueuse demeure anglaise, qui a intérêt à la tuer ? 

Aiden Bishop a quelques heures pour découvrir l’identité de l’assassin et empêcher le meurtre. 

Tant qu’il n’y parvient pas, il est condamné à revivre sans cesse la même journée. 

Celle de la mort d’Evelyn Hardcastle. 

Avis 


Je suis tombée sur ce livre à Cultura et j’ai tout de suite été attirée par la couverture dorée. Tous ces objets et ces points d’interrogation c’était intrigant. Puis j’ai lu le résumé, j’ai été conquise. Il me le fallait, je voulais savoir ce qui arrivait à Aiden et Evelyn. Je n’ai pas été déçu. 

C’est une histoire prenante et très bien écrite pour un premier roman. Il nous plonge dans une journée sans fin où Aiden prend la possession tour à tour de 8 personnes pour résoudre le meurtre. Mais tout ne va pas se passer comme prévu et certains vont lui mettre des bâtons dans les roues. 

L’intrigue est bien menée et malgré les passages d’une journée à une autre on arrive à suivre. Mais il ne faut quand même pas avoir peur de se perdre. 

Au début, on est comme Aiden on ne sait pas ce qui se passe, qui l’on est et ce qu’on fait là. Puis une aide, un médecin de peste, nous donne le but de cette aventure. Une journée, huit personnes pour résoudre un meurtre. Mais n’allez pas croire que ça va être facile, car même s’il est privilégié il n’est pas le seul à vouloir résoudre cette affaire. Il va se faire des amis et des ennemies, vivre des joies et des peines. Mais va-t-il y arriver ? 

Pour le savoir, il faut lire le livre jusqu’aux dernières lignes. 

Conclusion 


Si vous n’avez pas peur de vous, mélangez les pinceaux avec les huit personnes incarnées en même temps par Aiden qui vit la même journée simultanément, mais de façon séparée. N’hésitez pas à faire fumer vos neurones pour aller à la fin de l’histoire. Vous ne serez pas au bout de vos surprises. 

Mais méfiez-vous Hardcastle n’est pas ce que vous croyez. 


Broché : 544 pages (le 16 mai 2019) 
Éditeur : Sonatine 


Je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

Survivre