12 juillet 2020

Les oubliés du dimanche




Résumé 


Justine, vingt et un ans, aime les personnes âgées comme d'autres les contes. Hélène, presque cinq fois son âge, a toujours rêvé d'apprendre à lire. Ces deux femmes se parlent, s'écoutent, se révèlent l'une à l'autre jusqu'au jour où un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite qui abrite leurs confidences et dévoile un terrible secret. Parce qu'on ne sait jamais rien de ceux que l'on connaît. 

À la fois drôle et mélancolique, Les oubliés du dimanche est un roman d'amours passées, présentes, inavouées... éblouissantes. 

Avis 


Après avoir lu Changer l’eau de fleurs, j’ai appris que l’auteur avait écrit un premier roman. Je n’ai donc pas pu résister à me le procurer. Je crois que c’est une auteure que je vais suivre, car j’ai été conquis par ces deux premiers livres. 

Elle sait bien nous faire voyager dans le temps entre le passé d’Hélène et le présent de Justine avec facilité. La plume est belle et facile à lire. Elle nous emporte facilement dans la vie de ses personnages, auxquels on s’attache facilement. 

J’ai adoré l’histoire qui se lit facilement. On est vite emporté par l’histoire d’Hélène et de la famille de Justine. On passe de l’un à l’autre facilement et chaque fin de chapitre donne envie de lire la suite. 

Je me suis totalement identifié dans le personnage de Justine et je me dis que je pourrais aussi en remplir des carnets d’histoire. J’aime bien l’idée de retranscrire la vie et les souvenirs de nos anciens, pour les générations suivantes. Garder une trace de leur vie c’est garder un bout d’eux dans nos cœurs. 

Conclusion 


Si vous aimez les histoires qui mêlent présent et passé et les histoires de familles qui cachent un secret, ce livre est fait pour vous. 

C’est un livre qui se lit tout seul et avec lequel on passe un bon moment. J’irais bien prendre un café dans le bar d’Hélène ou une journée en compagnie de Justine. J’ai envie de mieux les connaitre. 

Bon moment de lecture garantit. 


Broché : 384 p (29 avril 2015) 

Éditeur : Albin Michel 

Poche : 416 (4 octobre 2017) 

Éditeur : le livre de poche 


À bientôt pour de nouvelles aventures livresques.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Médium